1972 – 1987 : Chocs pétroliers et diversification

C’est une période de mutations et de transformations, qui commence au lendemain du premier choc pétrolier.

Dans ce contexte incertain, les équipes commerciales renforcent l’accompagnement des clients, pour protéger leurs intérêts. En 1977, eu égard à l’internationalisation de plus en plus importante des activités de banque privée, notamment auprès de la clientèle allemande, le CIAL invite à la Deutsche Bank, avec laquelle il entretient des liens historiques, à prendre une participation minoritaire dans la Banque Mathieu Frères, qui à cette occasion prend le nom de Banque de Luxembourg.

Développement des services complémentaires

Alors qu’une dynamique de fonds d’investissement se développe au Grand-Duché, la Banque de Luxembourg crée, aux côtés de son métier de banque privée, celui de banque professionnelle.

Le début des années 1980 va être une période difficile sur le plan économique. Dès 1981, le Gouvernement français décide de nationaliser les banques : le CIC et le CIAL se retrouvent en ligne de mire. La Compagnie Financière de Gestion (CFG) est ainsi créée pour répondre à la demande d’une clientèle fortunée aux besoins sophistiqués, et s’affirme alors comme l’un des pionniers du métier de family office au Grand-Duché.

L’attention prêtée aux clients portant ses fruits, la croissance tout comme la confiance reviennent rapidement.